Office-Eye-Syndrom ? Voici ce qui soulage !

Le travail de bureau est très contraignant pour les yeux et regarder sans cesse un ordinateur les dessèche. Un air trop sec – comme c’est le plus généralement le cas dans les bureaux climatisés ou chauffés – représente une contrainte en plus pour les yeux. Ce qu’on appelle le Office-Eye-Syndrom (syndrome oculaire de bureau) se caractérise par des démangeaisons, une sensation de brûlure et des douleurs au niveau des yeux. Un lieu de travail correctement aménagé et l’utilisation de gouttes oculaires peuvent apporter un grand soulagement.

 

Pas assez de clignements des yeux dessèche les yeux

Malgré le fait qu’il s’agit d’un mouvement minuscule, le clignement des paupières est indispensable à la bonne santé de nos yeux. Cette « fonction d’essuie-glace » renouvelle à intervalles réguliers le film lacrymal à la surface de l’œil. Quand on fixe un écran, même notre cerveau en oublie ce réflexe. Le système se coince et la surface de l’œil n’est plus suffisamment humidifiée.

À cela s’ajoute encore que la majorité des bureaux sont équipés d’une climatisation qui tourne souvent à plein régime, surtout en été. L’air sec n’est pas bon pour les yeux. Il provoque l’évaporation prématurée du liquide lacrymal (le même effet que le chauffage en hiver d’ailleurs). La combinaison du manque de clignements des paupières et d’une forte évaporation du liquide lacrymal entraîne le dessèchement de la surface oculaire.
 

Pourquoi les larmes sont-elles utiles contre la sécheresse oculaire ?

Quand les yeux sont secs, ils se mettent à produire des larmes. Cela peut paraître paradoxal à première vue mais pourtant, l’explication de ce phénomène est tout à fait logique : les clignements insuffisants des paupières permettent à des petites particules de rester sur l’œil du fait qu’elles ne sont pas assez éliminées par rinçage. Ces corps étrangers aggravent l’irritation déjà présente et en réaction, l’œil se met à produire plus de liquide lacrymal pour se débarrasser du corps étranger. Pourtant, ce liquide lacrymal supplémentaire n’humidifie pas l’œil parce qu’il est directement éliminé pour entraîner avec lui les corps étrangers. L’instabilité de la composition du liquide lacrymal peut elle aussi entraîner une production continue de larmes.

Dans l’Office-Eye-Syndrom, on peut aussi observer les symptômes suivants :

La sécheresse est non seulement ressentie comme une sensation désagréable, mais elle peut aussi avoir des conséquences graves. C’est ainsi, par exemple, que des bactéries peuvent s’installer et provoquer une conjonctivite.
 

En aménageant correctement son poste de travail on peut soulager l’Office-Eye-Syndrom

Si vous souffrez déjà de sécheresse oculaire, il est temps de vérifier votre poste de travail et de l’aménager de manière respectueuse de vos yeux. Les conseils suivants peuvent vous aider à soulager vos yeux :

  • Placez votre écran à une distance de 50 à 80 centimètres de vos yeux.
  • Votre bureau doit être à 20 à 50 centimètres sous la ligne de perspective du regard. Cela permet de garantir que votre regard soit légèrement dirigé vers le bas quand vous regardez l’écran. C’est plus agréable pour les yeux.
  • Veillez également à prévoir un éclairage correct de votre poste de travail. L’idéal est un mélange de plafonnier et de lampe de bureau. Il est aussi conseillé de mélanger plusieurs types d’éclairage. Des ampoules à incandescence traditionnelles, des ampoules halogènes et des néons – ces sources lumineuses possèdent différentes couleurs (bleu, rouge et vert) qui combinées ressemblent à la lumière du jour.
  • L’écran ne doit pas, si possible, réfléchir d’autres sources lumineuses. La meilleure position est à angle droit par rapport à la fenêtre. Si l’aménagement de la pièce ne le permet pas, vous pouvez installer un filtre anti-éblouissement. Ces filtres peuvent être collés sur l’écran avec des bandes autocollantes.
     

Accordez aussi des pauses régulières à vos yeux stressés. Quittez du regard l’écran et laissez votre regard partir au loin dans la pièce. Il s’agit de bouger les yeux, pas la tête, pour détendre les petits muscles oculaires. Le palming peut avoir un effet apaisant : chauffez vos mains, p. ex. en les frottant l’une contre l’autre, fermez les yeux et couvrez vos yeux avec vos mains. La chaleur et l’obscurité détendent aussi les yeux fatigués.

Ne sous-estimez pas non plus l’air ambiant au bureau. Car le chauffage et les installations de climatisation représentent une charge pour les yeux. Veillez dès lors à instaurer un air ambiant agréable en veillant à suffisamment aérer en été et à augmenter l’humidité de l’air en hiver, p. ex. en plaçant des coupelles d’eau sur les radiateurs.
 

Les larmes artificielles soulagent rapidement

En plus de ces mesures, l’utilisation régulière de gouttes oculaires hydratantes peut aussi s’avérer intéressante. La gamme des produits HYLO® EYE CARE apporte une solution en termes d’hydratation et de soin des yeux adaptée à chaque degré de sécheresse oculaire. En cas de problèmes légers non persistants, il est particulièrement recommandé d’utiliser HYLO® FRESH pour humidifier les yeux fatigués et stressés. Le produit classique HYLO COMOD® convient pour le traitement des formes de sécheresse oculaire modérées. En cas de symptômes très sévères, il convient d’instaurer une hydratation intensive avec HYLO® GEL. Un onguent de soin pour les yeux à utiliser la nuit, comme VitA POS® améliore le film lacrymal et soutient la régénération de l’œil.

Si vous n’êtes pas sûr du produit qui vous convient, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin – tous deux pourront vous conseiller sur les gouttes qui vous conviennent. Demandez également conseil à un médecin si, malgré l’utilisation correcte de gouttes oculaires, vos symptômes d’Office-Eye-Syndrom ne diminuent pas. Car, si c’est le cas, il se peut qu’ils soient dus à une maladie qui s’aggrave.

Autres pages intéressantes