Sécheresse oculaire due aux médicaments

La sécheresse oculaire, appelée syndrome de Sicca, est souvent liée à des symptômes désagréables : les yeux sont rouges, démangent et brûlent. Souvent, l’intéressé à une sensation de corps étranger ou de sable dans l’œil. À chaque clignement, la paupière frotte sur la surface de l’œil sec, ce qui est douloureux.

 

Les causes de la sécheresse oculaire sont diverses et certains médicaments peuvent avoir une sécheresse oculaire comme effet indésirable. De quels médicaments s’agit-il et comment agissent-ils ?

Pilule contraceptive

Les femmes souffrent plus de sécheresse oculaire que les hommes. Et cela, à cause des hormones, car l’œstrogène, l’hormone sexuelle féminine peut avoir une influence sur la production des larmes et ainsi provoquer une sécheresse oculaire. Quand des œstrogènes sont pris sous forme de médicaments, p. ex. pour le traitement de la ménopause, ils peuvent aussi entraîner une sécheresse oculaire comme effet indésirable. La prise de la pilule contraceptive favorise les yeux secs car elle entraîne une hausse du taux des œstrogènes.

Bêtabloquants

Les bêtabloquants sont utilisés dans de nombreuses indications. Ils sont principalement utilisés pour le traitement des maladies cardiovasculaires ou les troubles du rythme cardiaque, mais peuvent aussi l’être pour lutter contre les migraines, les troubles de la thyroïde ou le glaucome. Les bêtabloquants ont pour effet secondaire d’inhiber le fonctionnement des glandes lacrymales et de priver ainsi l’œil de l’humidification dont il a besoin. Il en résulte souvent une sécheresse oculaire, des douleurs au niveau des yeux ou des troubles de la vision.

Anticholinergiques

Les anticholinergiques sont utilisés pour le traitement des coliques ou de la bronchite chronique. Ils inhibent les contractions involontaires des muscles lisses qui entourent les organes internes ce qui explique leur effet antispasmodique. De plus, les anticholinergiques inhibent aussi la fonction des glandes en empêchant la transmission des signaux dont elles ont besoin pour sécréter leurs diverses substances. Cet effet concerne aussi les glandes lacrymales et, p. ex. aussi les glandes salivaires. Conséquence : cela provoque une sécheresse buccale et une sécheresse oculaire.

Antihistaminiques

Les maladies allergiques, p. ex. le rhume des foins, sont souvent traitées avec des antihistaminiques. Ils inhibent la libération du messager physiologique responsable des réactions allergiques. Le blocage de l’histamine permet l’amélioration des symptômes de l’allergie. Mais, les antihistaminiques peuvent aussi inhiber le fonctionnement des glandes lacrymales et ainsi provoquer une humidification insuffisante de l’œil.

Antidépresseurs tri- et tétracycliques

Les psychotropes sont prescrits pour lutter contre la dépression et les états anxieux. Les dépressions peuvent être dues, entre autres, à un déficit en messagers (neurotransmetteurs) au niveau du cerveau. Les antidépresseurs tri- et tétracycliques inhibent la recapture du neurotransmetteur dans les cellules nerveuses du cerveau. Cela permet de compenser le déficit en neurotransmetteurs dans le cerveau du patient. Les antidépresseurs entraînent comme effets indésirables, la diminution de la sécrétion de larmes par les glandes lacrymales, ce qui peut provoquer l’apparition de symptômes oculaires.

Ergotamine

L’ergotamine est utilisée dans les crises aiguës de migraine avec et sans aura (trouble de la perception visuelle) et les algies vasculaires de la face. Étant donné qu’en cas de surdosage, la prise de ce médicament peut être mortelle et déclenche de nombreux effets indésirables, il n’est plus utilisé que dans de rares cas. L’ergotamine resserre les vaisseaux, ce qui peut aussi provoquer une sécheresse oculaire.

Neuroleptiques

Le groupe des neuroleptiques fait partie des psychotropes et ces médicaments sont utilisés pour traiter les états délirants, les états de confusion, les états de forte excitation et les hallucinations. De nombreux neuroleptiques empêchent le cerveau de transmettre la dopamine (messager) aussi appelée l’hormone du bonheur responsable de la motivation et de l’attention.

Les effets indésirables des psychotropes sont nombreux : par exemple : troubles hormonaux, troubles moteurs, dépression et troubles fonctionnels de certains organes. Les neuroleptiques peuvent aussi provoquer une sécheresse oculaire.

Réserpine

La réserpine fait baisser la tension artérielle, mais en raison de ses nombreux effets indésirables, en partie graves, elle n’est plus que rarement utilisée dans le traitement de l’hypertension. Le mode d’action de la réserpine dans l’organisme est complexe et elle influence aussi bien le système nerveux central que périphérique. Entre autres, la réserpine favorise l’activité du système nerveux parasympathique, responsable du repos du corps. Elle peut donc provoquer des effets indésirables comme la dilatation des pupilles, les paupières tombantes ou la sécheresse oculaire.

Diurétiques

Les diurétiques thiazidiques servent à lutter contre la rétention d’eau et sont surtout utilisés dans le traitement de l’hypertension artérielle et de l’œdème. Les diurétiques thiazidiques favorisent la formation et l’excrétion de l’urine. Ils font ainsi baisser le volume sanguin et quand ils sont pris à long terme aussi la tension artérielle. ‎Étant donné que les diurétiques thiazidiques agissent au niveau du métabolisme, en cas de prise prolongée, ils peuvent, entre autres, provoquer une sécheresse oculaire.

Trihexyphénidyle

Le trihexyphénidyle est utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson. Ce médicament exerce un effet relaxant sur les muscles lisses des organes internes (qui ne sont pas commandés volontairement), en inhibant la libération du neurotransmetteur acétylcholine. Un neurotransmetteur présent en quantité élevée chez les personnes qui souffrent de la maladie de Parkinson. Le trihexylphénidyle peut, entre autres, inhiber la libération de la salive et des larmes par les glandes salivaires et lacrymales et ainsi provoquer une sécheresse buccale et oculaire.

Remarque : tous les médicaments cités provoquent la sécheresse oculaire, surtout quand ils sont utilisés à long terme. Avoir les yeux secs est désagréable et peut fortement diminuer la qualité de vie. Si vous ressentez des symptômes oculaires, consultez un médecin. L’utilisation de gouttes oculaires hydratantes peut soulager ces symptômes.

Autres pages intéressantes